Statut du projet

Cette page n’est pas une documentation ordonnée sur l’évolution de Ngadkm, mais plus un brouillon organisé :-)

Le nouveau Ngadkm est en cours de création. Après une bonne dose de réflexion sur la manière de le concevoir, je suis arrivé à quelque chose qui me semble bien.

L’ancien Ngadkm termine le chapitre 5 LFS, en y ajoutant les dépendances nécessaires à Ncooker. On peut rentrer dans le chroot.

Bibliothèques

Bien de développées pour Ngadkm, ces bibliothèques sont utilisables en-dehors de son contexte. A terme il est possible qu’elles soient externes au projet. Pour cette raison, elles sont placées dans un répertoire spécifique: lib.

Système d'entrées/sorties

Terminé au niveau des sorties. Il reste toutefois les entrées à écrire, dès que le besoin s’en fera sentir. Ce module est complètement indépendant de Ngadkm (aka utilisable sans modification ni reconfiguration)

Système de configuration

Terminé à 100%. Ce module est indépendant de Ngadkm (aka peut être utilisé en dehors sans modification ni reconfiguration). Une documentation complète existe.

Fonctions communes (core)

Il s’agit d’un ensemble de scripts, chacun ayant un rôle. Certains de ces scripts sont réutilisables à plusieurs endroits de Ngadkm, d’autres non ; enfin, certains scripts n’existent que pour découper fonctionnelement un script plus important, et ne sont pas destinés à être réutilisés.

checkhost.sh

safe.sh

init.sh

auth.sh

pkg.sh

dkm_functions.sh

Les étapes

Etape 'prepare-tmpsys'

Terminé. Peut-être à améliorer, mais pour l’instant c’est suffisant.

  • suppression de l’ancienne cible (fait sous root)
  • création du répertoire cible (fait sous root)
  • création du lien symbolique /tmpsys (fait sous root)
  • changement de propriétaire du répertoire cible pour l’utilisateur qui lance Ngadkm (fait sous root)
  • création du répertoire tmpsys dans le répertoire cible

Etape 'build-tmpsys'

Une bibliothèque ‘pkg’ est en cours d’écriture pour prendre en charge les détails. Presque tout est fait, reste le système de rollback.

Commandes de constructions terminées.

  • création du système temporaire ok
  • intègre désormais l’éditeur léger nano (sans configuration spéciale)

Encore à faire:

  • créer quelques répertoires à la racine de la cible
  • recompiler glibc en dehors de tmpsys (à la racine de la cible en fait) et ajuster la chaîne de compilation (ld) ; ceci devant être fait dans le chroot
  • intégrer Ncooker (avant ou après l’export du système temporaire en tarball ?)

Ces quelques manipulations pourraient bien devoir se trouver dans une étape suivante, après que le chroot soit utilisable (création des commandes d’entrée et de sortie).

Etape 'finalize-tmpsys'

Non entamé. Assez simple, modifie le propriétaire du répertoire tmpsys pour root, et rajoute quelques fichiers à la racine du répertoire cible pour que le chroot puisse fonctionner. Ajoute également les scripts automatisés pour entrer et sortir du chroot.

Etape 'export-tmpsys'

Non entamé. Très simple, effectue un tarball du répertoire tmpsys pour le rendre disponible à tout le monde

Etape 'enter-tmpsys'

Non entamé. Pas sur que cette étape soit judicieuse. On devra rentrer dans le chroot du répertoire temporaire à chaque fois qu’on voudra avancer, donc cette étape est plus une manière de lancer les autres étapes. A voir...

 
statut_ngadkm.txt · Dernière modification: 25/08/2006 08:02 par riri
 
Recent changes RSS feed Creative Commons License Powered by PHP Valid XHTML 1.0 Valid CSS Driven by DokuWiki